Comment stocker et sécuriser mes cryptomonnaiesLecture de 6 min

Securiser ses crypto monnaies

Bravo! Vous avez probablement récemment acheté de la cryptomonnaie. Si cela n’est pas encore le cas, dans 👉  cet article je vous explique comment le faire.

Bitcoin marque le début de quelque chose d’important: une monnaie sans gouvernement, ce qui est nécessaire et impératif.

Peter Thiel, co-fondateur de PayPal
Cybercriminalite
Image by Gerd Altmann from Pixabay

Il est probable que vous n’ayez pas encore trouvé une ressource fiable expliquant simplement comment stocker en toute sécurité vos cryptomonnaies nouvellement achetées. Alors, je propose des conseils simples sur le stockage de vos cryptomonnaies. Alors comment stocker et sécuriser ses cryptomonnaies?

Comprenez que ce qui peut fonctionner pour vous peut ne pas fonctionner pour quelqu’un d’autre. C’est pourquoi, il est important d’examiner attentivement les avantages et les inconvénients des diverses options avant d’acheter, de stocker et d’effectuer des transactions de cryptomonnaies.

Où stocker ses Cryptomonnaies ?

De par leur nature décentralisée, les cryptomonnaies (dont Bitcoin) nécessitent que l’on prenne certaines précautions pour se protéger contre les risques de fraude et de perte.

Je vous conseille de faire un rapide audit de vos comptes en suivant les étapes présentées dans l’article « votre compte email est compromis!« .

Tout comme du cash physique, nos pouvons perdre notre « cash » digital. Il y a mille et une manière mais les plus communes sont:

Les pertes causées par une erreur humaine, par oubli, par défaillance et/ou perte de matériel.

Les fraudes commises à distance (cybercriminalité), des vols de matériel (contenant vos clés privées par exemple…)

La solution: mettre en place un « Wallet » pour stocker et sécuriser ses cryptomonnaies. Dans l’univers des cryptomonnaies un « wallet » n’est rien d’autre qu’un procédé de stockage sécurisé, physique ou numérique.

Comment fonctionne un portefeuille virtuel (Wallet)?

Portefeuille digital
Image by mohamed Hassan from Pixabay

Ainsi, les portefeuilles virtuels fonctionnent de la même façon que les comptes bancaires traditionnels, avec un « numéro de compte » et un « mot de passe ».

En pratique, un wallet peut prendre la forme d’un logiciel, d’une application, d’un fichier crypté et sécurisé ou d’une feuille de papier.

Lors de la création d’un portefeuille, une paire de clés cryptographiques uniques est générée: une publique et une privée pour envoyer ou recevoir des cryptosmonnaies.

  • La clé publique agit comme le « numéro de compte », connue de tous et correspondant, par exemple, à une adresse bitcoin, ou à l’adresse d’une autre cryptomonnaie.
  • La clé privée comme le « mot de passe ». Connue du seul propriétaire du wallet, cette clé permet de signer des transactions et de prouver que l’on est bien le propriétaire d’une cryptomonnaie.

Les éléments d’un portefeuille Bitcoin

Un portefeuille Bitcoin se compose de 3 éléments . Le portefeuille ci-dessous est un exemple et ne doit absolument pas être utilisé pour envoyer ou recevoir des fonds car la clé privée est disponible!

  1. Phrase sémantique: cette phrase est composée d’une liste de 12-24 mots pouvant être utilisés pour sauvegarder et récupérer le portefeuille. Détenir cette phrase signifie détenir le portefeuille! Exemple: rue pâte vélo unique stylo fôret énergie couleur sujet joie crainte partir sentir
  2. Clé privée: le portefeuille génère une clé publique et privée. Une clé privée utilisée pour envoyer / dépenser ses cryptomonnaies. Exemple: KzJq6FlkJLMDDTRZrkB4RU2JPEDYuFPBRrPtr9dVmGFNhWRbY
  3. Clé publique: une clé publique avec le même format que la clé privée utilisée pour recevoir des cryptomonnaies. Exemple: 13v878aTrj45jHp8e014e734c889bf23b3c0b00128c13bc5176e8c50780d4487f9

Exemple de transaction Bitcoin ou autre cryptomonnaie

  • Emmanuelle souhaite acheter et se faire livrer des plantes achetées en ligne à Patrick pour 0.00012 bitcoin
  • Patrick transmet à Emmanuelle son adresse de portefeuille public pour recevoir le paiement
  • Emmanuelle utilise sa clé privée pour envoyer 0.00012 bitcoin vers l’adresse du portefeuille public de Patrick
  • Le 0.00012 bitcoin envoyé par Emmanuelle arrive dans le portefeuille de Patrick

Les wallets sont regroupés en deux catégories : « hot storage » (en ligne) ou « cold storage » (hors ligne).

Les catégories de wallet

« Cold » Wallet

L’option la plus simple et pratique consiste à créer un wallet sous la forme d’une application mobile. Cette solution permet d’effectuer des achats en ligne et dans le monde physique. Par contre, elle n’élimine pas tous les risques et expose le propriétaire en cas de vol ou piratage du smartphone. En conséquence, au delà d’un certain montant (1500 € en moyenne) je recommande de passer au « cold storage ».

Les portefeuilles « cold storage » sont représentés par des appareils ou des supports physiques non connectés à Internet. Les plus connus sont sous forme de clés USB (ledger, trezor) . Les « cold wallets » sont plus sûrs car les clés privées sont générées et stockées hors ligne, donc moins accessibles aux cybercriminels. Par contre, ils sont généralement plus délicats à mettre en place initialement.

« Hot » Wallet

Les portefeuilles de type « hot storage » sont connectés à Internet par ordinateur, smartphone ou un navigateur Web. Particulièrement populaires, ils sont aisément configurables en quelques minutes et restent très simples d’utilisation. Cela dit, ces portefeuilles sacrifient un peu de sécurité par leur connection à internet, les rendant ainsi vulnérables aux cyber-attaques.

Assurez-vous d’avoir une sauvegarde physique de votre phrase sémantique et de la stocker dans un endroit sûr, comme un coffre-fort.

Il n’y a pas de solution parfaite pour stocker ses cryptomonnaies. Le choix de la solution se fait en fonction des montants, de sa tolérance aux risques et de sa situation personnelle. Pour les petites quantités restons dans la simplicité comme un stockage sur « hot wallet » ou de délégation du stockage à la plateforme que vous utilisez.

Une fois plus à l’aise avec tout le processus, je recommande de basculer sur une solution de portefeuille de type « cold wallet ».

Ce qu’il faut retenir pour stocker et sécuriser ses cryptomonnaies

  • Sécuriser ses cryptomonnaies pour faire face aux risques de perte, vol, etc.
  • Choisir un stockage sur wallet connecté (hot) ou déconnecté (cold) d’internet doit se faire en fonction de votre tolérance aux risques et des montants engagés
  • Ne jamais divulguer sa clé privée et stocker la phrase sémantique de son portefeuille dans un coffre-fort ou autre lieu sécurisé et a l’abris du feu, inondation, vol, etc.
Avertissement : Je ne suis pas un conseiller financier et ne fournis pas de conseils fiscaux, juridiques ou comptables. Ce document a été préparé à des fins de divertissement seulement et n’est pas destiné à fournir des conseils fiscaux, juridiques ou comptables et ne devrait pas être utilisé à cette fin. Consultez vos propres conseillers fiscaux, juridiques et comptables avant d’effectuer toute transaction.

J’espère que vous avez trouvé réponses à vos questions, n’hésitez pas à me laisser un message. 😉

Si l'article vous a plu, vous êtes libre de le partager ;-)

6 Comments

  1. Bonsoir, votre article me rappelle ce qu’il s’était passé avec Ledger dont les clients (dont moi) ont été victime d’une attaque massive de phising. Même un cold wallet peut être vulnérable. Je ne peux que recommander à 100% votre conseil de « ne jamais divulguer sa clé privée et stocker la phrase sémantique de son portefeuille dans un coffre-fort »

    1. Bonjour et merci pour ton commentaire Guillaume. Tu as été impacté par le piratage lEDGER… wow ça doit faire flipper quand même le temps de tout sécuriser de nouveau.
      Un rappel sur la nécessité de ne pas tout stocker sur le mëme support…même si ça complexifie un peu le process. « Vive » le multisig 😉
      A bientôt

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :